05 janvier 2020

5 conseils pour bien débuter dans la slow-fashion !


Hey coucou par ici ! Je vous souhaite mes meilleurs voeux pour 2020, que cette année vous apporte tout ce dont vous rêvez mais surtout une santé de fer 😙 Je suis de retour avec un nouvel article qui m'a été demandé maintes et maintes fois sur Instagram.

J'ai partagé avec vous ici mon récit concernant ma nouvelle vie & ma nouvelle façon de consommer en général, que je vous invite vivement à lire car il explique le point de départ de tout. De plus, cela sera plus simple pour vous de comprendre le revirement de situation de ma nouvelle ligne éditoriale et pouvoir suivre les prochains articles.


Comme vous le savez, il y a un an suite à une grosse prise de conscience sur mon empreinte écologique, à une envie de faire mieux, et à une perte de poids conséquente j'ai TOUT revu dans ma vie, notamment la façon dont je consomme la mode. J'ai décidé de me tourner vers une mode plus responsable, durable, engagée et éthique. 

Certaines d'entre-vous m'ont confié être inspirées par ma démarche et vouloir faire de même en procédant par étape. La graine a visiblement germé dans vos esprits. Mais vous ne savez pas par où commencer car vous êtes perdues ! 


J'ai donc eu l'idée d'écrire cet article en reprenant les bases et en donnant 5 conseils fondamentaux lorsque l'on souhaite changer ses habitudes et bien débuter dans la slow-fashion ! 😉

LA SLOW-FASHION ? KESAKO ?



La slow-fashion (traduction littérale "mode-lente") s'oppose à la fast-fashion (à traduire par "mode-rapide) et propose une alternative à celle-ci. Ce mouvement a deux types de préoccupations : sociales et environnementales car plus respectueuse de l'homme et de l'environnement dans son processus de production & de consommation. 

Cette dernière se veut :

éthique (réflexion autour de la conscience sociale de la fabrication du vêtement)
écologique (en se souciant de sa production et de son impact sur l'environnement)
durable (des vêtements qui durent dans le temps grâce à leur qualité et intemporalité)
recyclée (en ayant recours à la seconde main et l'upcycling) 
locale (qui implique des circuits courts)



SLOW-FASHION : 5 CONSEILS & ASTUCES POUR SE LANCER !

1 - PRENDRE CONSCIENCE


Déjà, si vous lisez cet article c'est que vous êtes sans doute en pleine remise en question sur la manière dont vous consommez la mode. Vous vous questionnez sur l'impact de cette consommation sur notre planète, sur son sens moral. Si vous commencez à vous renseigner sur divers sujets liés à l'écologie, c'est que vous avez envie de changer les choses, de faire mieux. Vous souhaitez trouver des solutions à votre échelle en vous documentant et je vous en félicite car c'est déjà un bon début ! 

La mode est l'une des industries les plus polluantes au monde. En l'espace de quelques années, notre consommation de vêtements a doublé, alors que nous les conservons deux fois moins longtemps. L'industrie du textile est devenue un pollueur majeur tout en exploitant la misère sociale. Si vous êtes ici, c'est que cela vous dérange grandement et que vous êtes à l'origine d'une réflexion qui mènera vers de belles choses.


Pour ma part : avant je sur-consommais, j'entassais. J'achetais des vêtements dans des enseignes bien connues de Fast-Fashion, à des prix dérisoires, fabriqués en Chine, avec une qualité très médiocre et une durée de vie limitée, qui me poussait à consommer toujours plus. Je portais les mêmes fringues que tout le monde. Bref, j'étais enfermée dans un cercle vicieux. J’achetais sans réfléchir. Sans réfléchir au fait que je contribuais grandement, et sans m'en rendre compte, à un système qui fait complètement fi de la planète, des personnes et de la morale. Sans réfléchir à mon empreinte écologique, ni aux conditions dans lesquelles travaillent certaines personnes liées à ce secteur. J'ai eu une grosse prise de conscience et j'ai réfléchi longuement : j'ai décidé d'inverser la vapeur.

2 - LE TRI


L'étape du tri est fondamentale ! Elle vous permettra de prendre conscience des choses et  d'ancrer la situation dans votre esprit.

Mon conseil : asseyez-vous devant votre dressing et prenez le temps de regarder vos armoires qui débordent. Puis, procédez à THE tri en faisant des tas comme suit :

JE GARDE !

Dans ce tas, vous y sélectionnerez les vêtements en bon état que vous aimez, que vous portez souvent et que vous souhaitez garder. 

Attention se mettre à la slow-fashion ne veut pas dire jeter tous les vêtements que vous avez accumulé ces dernières années. Ce serait contraire à ses valeurs car ce serait un gâchis sans nom.

JE VENDS !

Ce tas-là est réservé aux vêtements que vous n'avez jamais porté, qui sont neufs avec ou sans étiquette et qui ont été le fruit d'un achat compulsif. Je prévois d'avance ce que vous vous direz à ce moment-là : "ça craint !". En effet, c'est moche. Mais pas de panique, on a toutes connu ça au moins une fois et dites-vous en regardant ces pièces neuves qui sont suspendues depuis 2 ans dans votre armoire : "plus jamais ça !".

Ou encore les vêtements en bon état que vous avez porté, aimé, mais qui vous ont lassé pour X raisons. Ils peuvent encore avoir une seconde vie et feront le bonheur d'une autre !

Les sites et applis de revente entre particuliers seront donc vos meilleurs alliés : Vinted, Le Bon Coin, Ebay, Vide Dressing, Micolet, Vestiaire Collectif et j'en passe.

Mon conseil : procédez à un tri régulier. Cela vous permettra d'avoir plus de visibilité sur ce que vous possédez, de voir l'évolution de votre consommation et de vos envies.

JE DONNE !

Si vous avez des vêtements encore portables, du tissu, ou des choses qui ne peuvent pas être vendues pour diverses raisons, n'hésitez pas à donner à des associations pour personnes dans le besoin. Pensez à Emmaüs, aux recycleries, ressourceries, etc.

Pensez également à donner à vos proches ou encore à faire du troc entre copines ;)



JE RECYCLE !

Ce tas-ci regroupera tous les vêtements ou tissus abîmés, troués, tâchés et donc inutilisables. Surtout ne les jetez pas ! Trouvez-leur une nouvelle utilité et faites de l'upcycling !

Par exemple, cette chemise qui vous a tant fait craqué chez H&M il y 5 ans car son imprimé était cute ... Elle pourra devenir un joli chouchou pour pimper vos coiffures au quotidien ;)

Les avantages du tri :

Vous mesurez l’ampleur des dégâts et je peux vous assurer que ça vaccine pour ne pas recommencer.

Vous n'aurez plus envie d'accumuler autant.

Vous désencombrerez votre lieu de vie et votre esprit pour repartir sur des bonnes bases.

Vous récupérez un peu d'argent, bien moins que ce que vous aviez dépensé mais c'est toujours ça de pris !

Vous aurez un mouvement constant dans votre dressing. Si vous vous séparez de certaines pièces de fast-fashion, vous pouvez les remplacer par d'autres pièces plus qualitatives et plus éthiques. Il y aura doc des entrées, des sorties ainsi on ne s'ennuie jamais !

Vous faites le bonheur d'autres personnes autour de vous en donnant.

Vous contribuez à la mode qui ne se jette pas.

Les inconvénients du tri :

Cela peut prendre un temps fou. Surtout si comme moi, vous avez accumulé un tas de choses pendant des années.

Certaines ont l'âme de collectionneuses et ont du mal à se séparer de leurs biens, ou à se défaire du côté sentimental lié à leurs vêtements. 

Mon conseil : essayer petit à petit, prenez votre temps. Commencez par vendre ou donner une pièce, laissez-vous le temps de vous remettre de la séparation... Je vous promets on oublie vite, ça vaut vraiment le coup surtout quand on ressent les effets de tous les avantages cités ci-dessus ! 

Pour ma part : prise d'un dégoût profond pour mon accumulation et propriétaire d'une nouvelle silhouette qui s'affinait toujours plus j'ai décidé de trier mon dressing comme pour prendre un nouveau départ. Avant j'entassais tout et n'importe quoi avec beaucoup de pièces de fast-fashion en achats compulsifs qui ne duraient pas. Maintenant je collectionne les BELLES pièces vintage et seconde main qui me dureront longtemps, en achat raisonné ... la nuance est là !




3 - SE DÉSINSCRIRE DES NEWSLETTERS ET UNFOLLOW LES MARQUES FAST-FASHION 


Après avoir passé les étapes 1 et 2 avec brio, vous êtes fin prêtes pour l'étape 3, qui selon moi est la plus "difficile" ! 

A ce moment-là, vous êtes disposées à partir sur des bases saines, ultra motivées, pleines de bonne volonté. Mais étant donné que vous êtes au début du processus, vous êtes quand même encore un peu fragiles car susceptibles de retomber dans vos vieux travers à tout moment ... Surtout si comme moi vous avez été accro à la fast-fashion pendant longtemps.

Je suis donc désolée (ou pas !) de vous dire cela, mais pour ne pas être tentées constamment, il va falloir employer les grands moyens  : se désinscrire des newsletters et faire le ménage dans les comptes Instagram que vous suivez !

On essaye d'éviter les comptes Insta qui publient dix hauls par jour ou encore les comptes des marques de fast-fahsion. Bien trop dangereux pour votre projet ;)

On évite de recevoir des mails de chez ASOS ou bien d'autres qui vous proposent toutes les deux semaines -20%, vous poussant à remplir des paniers énormes !

Vous trouvez ça radical ? Au début, je dois bien avouer que moi aussi j'ai eu du mal avec cette étape. 

Mon conseil : commencer petit à petit en vous désinscrivant des newsletters auxquelles vous êtes inscrites sans même l'avoir demandé (oui ça arrive fréquemment !). 
Puis, procédez par élimination ("Zara Home ? Bof, je préfère chiner en brocante ma déco maintenant... hop je vire !") et ainsi de suite. 

Au fur et à mesure que vous avancerez dans ce processus, que vous vous intéresserez aux alternatives du fast-fashion, vous vous sentirez de plus en plus résolue et en total décalage avec ce qu'elle propose pour les raisons citées tout au long de cet article. 
Il en sera de même pour les comptes instagram que vous aimiez avant, plus tard vous ne vous sentirez plus concernées par le contenu qui vous dérangera.

Les avantages :

Vous vous sentirez de plus en plus légère car moins polluée par les emails à gogo !

Vous vous sentirez en adéquation avec vous-même, vos valeurs et vous vous sentirez plus plus forte car cette étape est la preuve de votre envie de bien faire.

Les inconvénients

Armez vous de patience ... Se désinscrire des newsletters sera long et fastidieux car les marques ne vous faciliteront pas la tâche en dissimulant parfois le lien de désinscription ou en multipliant les étapes de dé-souscription dans le but de vous faire abandonner ... Logique, elles ne veulent pas vous voir partir alors que c'est pourtant interdit par la loi ! 


Mon conseil : pour gagner du temps, désinscrivez-vous au fur et à mesure des réceptions de ces dernières afin de ne passer 5H à le faire d'un coup !



4 - SE DÉFAIRE DE L'EFFET DE MODE & TROUVER SON STYLE


Mon étape favorite, clairement ! 

Porter du fast-fashion c'est aussi multiplier les chances de se retrouver avec la même robe qu'une collègue de bureau, ou avec le même chemiser qu'une passante dans la rue ... On s'habille toutes au même endroit, on porte toutes les mêmes choses car on suit les modes aperçues dans les magazines, sur Instagram ... Niveau originalité, on repassera ! Acheter du fast-fashion c'est (entre-autre) s'uniformiser.

Mon conseil : trouvez votre propre style ! N'ayez pas peur de porter des choses originales que vous ne voyez sur personne, c'est le but ! Osez, éclatez-vous, affirmez-vous, revendiquez quelque chose. Vous aimez les chemises 80's, style Daddy Hopper ? FONCEZ !

Avec l'étape n°3, vous vous déferez naturellement de l'effet de mode de toute façon.



5 - FAIRE DES LISTES


Avant de prendre des nouvelles (bonnes) habitudes de shopping dites "écolo", il vous faudra au préalable vous penchez sur vos prochains shoppings selon vos essentiels, vos envies, vos besoins, les saisons, etc. Pour cela, rien de mieux que de faire des listes ! 

Mon conseil : ouvrez une note dans votre téléphone, et notez-y tout ce qui vous fait kiffer ! Au fur et à mesure que vous tomberez sur la belle occasion de seconde main, rayez votre ligne dans la liste ... quel plaisir ! 

Les avantages :

Vous éviterez le shopping compulsifs, les lubies et donc les achats inutiles / la surconsommation.  En faisant des listes, vous vous imposez le temps d'une réflexion sur votre prochain achat : "vais-je pouvoir porter cette pièce de plusieurs façons ?", "est-ce vraiment un essentiel à mes yeux ?", etc.

Vous obtiendrez au fur et à mesure une idée de votre dressing idéal !

Les inconvénients :

Encore une fois, ça implique le facteur "temps". Il faudra vous habituer au fait de ne pas avoir tout, tout de suite. Mais promis, ça vaut le coup !

Point tenue : Je porte une robe neuve & éthique de la marque inclusive (pour toutes les tailles et toutes les morphologies, le genre de marque qu'on adore !) Loudbodies (offerte), un manteau en laine et cachemire vintage acheté en friperie pour 10euros, une écharpe vintage en laine et cachemire achetée en recyclerie 1euro, un sac vintage acheté en brocante 2euros, une paire de baskets que j'ai depuis 4 ans & un béret fait main en laine acheté en brocante 1 euro.

Alors, prêtes pour la slow-fashion ? 😀





8 commentaires:

  1. Ready à appliquer tous tes conseils en 2020 !
    J'adore ton compte et ton blog, quelle belle avancée ces deux dernières années dans ta vie !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces précieux conseils et ton retour d’expérience !
    Je m'identifie à toi revenant de loin aussi et tendant vers un mode de vie plus durable.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai tenté de me désabonner des news pour éviter la tentation mais qu'est ce que c'est chronophage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ça prend un temps fou !
      Mais après on se sent plus légères et quel plaisir de se lever le matin en ayant pas 100 mails à mettre à la poubelle ! Surtout quand on voit l'envers su décor d'un envoi de mail en terme de pollution numérique invisible alors s'il n'est même pas lu c'est vraiment terrible !

      Supprimer
  4. Bon... j'ai craqué pour cette robe !

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! Il faut parfois un petit temps avant que je les valide et que je réponde.